Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Envoyer à un ami-A+A
Article

Contestation d’une créance déclarée au passif d’un débiteur en liquidation judiciaire

Lorsqu’une créance est déclarée au passif, les juges doivent rechercher si les contestations soulevées par le débiteur étaient dépourvues de sérieux et n’étaient pas susceptibles d’exercer une influence sur l’existence ou le montant de la créance. Si tel est le cas, le juge-commissaire est compétent pour statuer sur l’admission ou le rejet de la créance déclarée.

par Xavier Delpechle 5 décembre 2017

Une société a été mise en liquidation judiciaire le 24 juin 2010. Sa banque a déclaré au passif une créance résultant d’un contrat de financement de matériels en date du 4 juillet 2008. La créance a été contestée par la société débitrice, via son liquidateur. Cette contestation est rejetée par la cour d’appel de Rouen, qui confirme l’admission au passif de la créance déclarée. La société avait considéré que cette contestation relevait de la compétence du tribunal de commerce, dans sa formation plénière, et non pas du juge-commissaire. L’arrêt d’appel retient, en effet, que le juge-commissaire est seul compétent pour statuer sur la déclaration de créance. Or, la demande de la banque porte sur l’admission d’une créance issue de la résiliation d’un contrat de location qui...

Il vous reste 75% à lire.

Vous êtes abonné(e) ou disposez de codes d'accès :