Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Envoyer à un ami-A+A
Article

Élus/gouvernement : le divorce

Les trois principales associations d’élus locaux rompent les ponts avec le gouvernement qu’ils accusent de recentralisation et de mépris à l’égard des territoires et de leurs élus.

par Marie-Christine de Monteclerle 5 juillet 2018

« On se paie notre tête et quand on se paie notre tête, nous n’avons pas de raison d’aller la présenter dans les couloirs de Matignon. » L’habituellement pondéré Dominique Bussereau, président de l’Assemblée des départements de France (ADF), ne dissimulait pas sa colère, le 3 juillet, lors de la conférence de presse qu’il a tenue avec François Baroin, président de l’Association des maires de France (AMF), et Hervé Morin, leur homologue de Régions de France, pour annoncer le « divorce » – selon le terme de l’ancien ministre de la Défense – entre les trois grandes associations d’élus et l’exécutif.

Les départements avaient déjà annoncé la semaine précédente qu’ils mettaient fin à toute relation nationale avec l’État et ne participeraient pas à la...

Il vous reste 75% à lire.

Vous êtes abonné(e) ou disposez de codes d'accès :