Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Envoyer à un ami-A+A
Article

Une condamnation n’est pas un motif suffisant pour expulser un résident de longue durée

La protection des résidents de longue durée sur le territoire d’un État membre contre les mesures d’éloignement s’étend à l’ensemble de ces mesures, indépendamment de leur nature. Un résident de longue durée ne peut donc pas être expulsé pour le seul motif qu’il a été condamné à une peine privative de liberté supérieure à un an.

par Tennessee Soudainle 3 janvier 2018

Le requérant initial au litige est un ressortissant colombien, résident de longue durée en Espagne, qui a été condamné, en 2014, à deux peines d’emprisonnement respectivement de douze et trois mois. En conséquence de ces condamnations, le requérant s’est vu infligé une décision d’éloignement du territoire espagnol avec interdiction d’entrée pendant cinq ans et le retrait du permis de séjour longue durée. Le requérant conteste ces décisions d’éloignement devant les juridictions espagnoles.

La juridiction saisie de l’affaire constate que ces décisions d’éloignement ont été adoptées conformément à l’interprétation de la loi par les cours supérieures espagnoles (Tribunales...

Il vous reste 75% à lire.

Vous êtes abonné(e) ou disposez de codes d'accès :