Accueil
Le quotidien du droit en ligne

Portraits

Bruno Lasserre à la tête du Conseil d’État

Pendant douze ans, il a incarné le droit de la concurrence, présidant à la transformation du Conseil de la concurrence, peu connu, en Autorité de la concurrence, redoutée. Bruno Lasserre, 64 ans, incarnera, à partir du 29 mai, le droit administratif et la haute fonction publique. Il a en effet été nommé en conseil des ministres pour succéder à Jean-Marc Sauvé à la vice-présidence du Conseil d’État. Le nom de l’actuel président de la section de l’intérieur était le plus fréquemment cité, au Palais-Royal, comme à l’extérieur de ses murs, pour prendre la tête de l’institution.

Jean-Marc Sauvé, une vie au service de l’État et du droit

Dans la soirée du 28 mai, Jean-Marc Sauvé quittera définitivement le Conseil d’État dont il assurait la vice-présidence1 depuis douze ans. Il aura travaillé avec dix-sept présidents, chefs de gouvernement et ministres. 

In memoriam Philippe Boucher (1941-2018)

Après la très belle cérémonie organisée vendredi 13 janvier dernier au Père Lachaise à la mémoire de Philippe Boucher, ancien éditorialiste au Monde et conseiller d’État honoraire, décédé le 31 mars, je ressens le besoin de transmettre un certain nombre de réflexions pour compléter ce qui a pu y être dit, et très bien dit.

Cette générale russe qui surprend les droits de l’homme

Née de l’union d’un officier et d’une mère au foyer en 1955 en Biélorussie, Tatiana Nikolayevna Moskalkova entre rapidement dans ce qu’on pourrait appeler le domaine des droits de l’homme. Elle n’a pas vingt ans quand elle intègre le département des grâces du præsidium du soviet suprême, créé pour analyser les demandes de pardon soumises par des condamnés.

Hommage à Vincent Brémond

Vincent Brémond, professeur de droit, auteur reconnu en droit patrimonial de la famille et des sûretés, notamment, faisait partie des plumes de Dalloz actualité. Il s’est éteint le 10 janvier 2018. Les éditions Dalloz s’associent à la peine de sa famille, de ses amis et de ses collègues. Nous publions ici les hommages rendus par ces derniers et par ses étudiants.

Entre Odessa et Moscou, itinéraire d’un avocat anticorrupteur

À seulement 29 ans, le jeune Russe Ivan Zhdanov est le chef du département juridique de la Fondation anticorruption, cheval de bataille d’Alexeï Navalny, opposant le plus médiatique de Vladimir Poutine.

L’Haeritournelle de la Conférence

Pour tenter d’appréhender une fratrie, ce qui n’est jamais simple, il y a les réunions de famille, au cours desquelles, sur fond de tapisseries perses, sur un air de Schubert, on ouvre les albums de famille, on demande à la maman d’établir la liste des prouesses, au papa de conter les fiertés. C’est le cliché d’un clan dans son écrin, la célébration d’un blason, le triomphe d’un nom.

In memoriam - René Chapus (1924-2017)

René Chapus est mort dans la discrétion – comme il a vécu. Et pourtant il a rayonné par sa personne et par son œuvre.

Son abord, à première vue réservé, était essentiellement simple, accueillant et ouvert ; pour les étudiants, il était accessible et bienveillant ; ils avaient pour lui une véritable affection ; il traitait ses assistants comme des égaux, sans sentiment de hiérarchie, respectant pleinement leur liberté de pensée ; ils apprenaient toujours de lui.

Véronique Sousset, des hommes derrière les actes

Directrice d’un centre pénitentiaire, Véronique Sousset a connu une courte carrière d’avocate. Au Mans, notamment, elle a participé à un procès retentissant en 2012. Elle y défendait un père bourreau de son enfant, Marina, décédée des suites des tortures subies des années durant. Pendant plusieurs mois, cette Brestoise a accompagné son client, s’acharnant à faire jaillir l’homme derrière le monstre. Une histoire qu’elle raconte à sa manière, tour à tour pudique et intime, dans un livre intitulé Défense légitime.

Un dossier terrible

« La juridiction administrative tout entière est en deuil »

Marceau Long, ancien vice-président du Conseil d’État, est décédé le 23 juillet dans sa 91e année.

Les mélanges qui lui avaient été offerts, le 22 avril 2016, à l’occasion de son 90e anniversaire, portaient simplement pour titre Le service public. Un intitulé on ne peut plus approprié, tant Marceau Long, décédé le 23 juillet, s’est dévoué toute sa vie à cette idée. Incarnation du grand serviteur de l’État, Marceau Long, a marqué de son empreinte la juridiction administrative, mais aussi les administrations et les entreprises publiques qu’il a dirigées.